The French Family
Les Gros mise en pâture
Bibi...
Vign_dsc_0527
... champion du monde en gratouilles !
Inséparables
Vign_dsc_0526
Kid et Vidoc
Réparations
Vign_DSC03993
Notions (et plus !) de bourrellerie indispensable !
1985
Vign_apache_1

Championnat de Côte d'Ivoire

Isabelle & Apache II

Médaille de Bronze

Baux de Provence
Vign_Manouche_1

1991

Examen de l'éperon d'argent d'attelage

Isabelle & Manouche

1983 Abidjan
Vign_IMG_00030
Promenade dans la palmeraie avec Isabelle & Hoggard, Papa & Clafoutis
1982 Abidjan
Vign_Clafoutis_1

Isabelle & Clafoutis

Hoggard & Isabelle
Vign_Cute_01

Devant le Lycée Français

1987 Arles
Vign_Manouche_2

Manouche & Isabelle

1990 Les Baux de Provence
Vign_Manouche_3
Manouche & Isabelle
Quelles formations avons-nous
Vign_004

La randonnée à cheval ce n’est pas flanquer une selle sur le dos d’un bourrin inapte à d’autres disciplines, le tout avec un cavalier qui se borne à s’écrouler dessus comme il le ferait sur un canapé devant sa télévision… Et bien non ce n’est pas ça du tout ! Etonnant n’est-ce pas…
Comme toute discipline sportive, la randonnée et à plus forte raison le voyage à cheval, a ses règles et ses exigences propres.
Mieux vaut donc avoir une formation de base, qui si elle n’est pas vraiment suffisante, est néanmoins un minimum absolu.

Pour ma part j’ai un G7 (dressage, CSO, Complet) + un G7 d’attelage. Ayant la chance infinie d’avoir eu mon premier cheval pour mes 15 ans et de plus hébergé à la maison, j’ai dû rapidement apprendre à m’en occuper entièrement ce qui m’a donné au fil du temps une bonne compétence de « femme de cheval ».

Avec Patrice nous sommes tous les deux titulaires du brevet de secourisme, ce qui nous permet au moins de connaitre les gestes d’urgence et de savoir conserver un certain sang-froid… A défaut d’autre chose !

Afin de nous ouvrir d’autres possibilités de randonnées nous avons voulu apprendre à bâter. Nous avons donc eu la chance énorme de pouvoir faire un stage chez Emile Brager, ce qui nous a permis non pas de maitriser l’art du bâtage mais de commencer à mettre un pas dedans, sans faire trop n’importe quoi, car là non plus rien ne s’improvise.
 
En sus Patrice a appris petit à petit à parer un pied. Il s’est mis avec de plus en plus de succès à la bourrellerie, car le matériel ça se casse il faut alors savoir le réparer et parfois voir souvent, il est impossible de trouver ce dont on a besoin il faut savoir carrément le fabriquer. Eh oui la randonnée ce n’est pas si simple !

Il est toutefois bon de noter que les Haras Nationaux français organisent des stages de formations notamment sur la maréchalerie et la bourrellerie. Nous n’avons pas eu l’opportunité de participer à l’un d’entre eux, du fait de notre éloignement géographique, et c’est bien dommage.

 http://www.haras-nationaux.fr/formation/formation-haras-nationaux/sellerie.html

Réflexions
 


Voici un très beau texte de Joe Gallemaers sur le rapport avec son fidèle compagnon de route. A méditer...


As-tu déjà marché des heures durant aux côté de ta monture ?
L'as-tu déjà accompagné le long d'une côte à 30%, à son allure, durant plusieurs kilomètres ?
As-tu déjà grimpé cette même côte avec ta veste d'hiver hermétiquement fermée ?
Copain se fait éperonner parce qu'il fatigue …

Es-tu déjà descendu dans un chemin raide et rocailleux ?
As-tu senti tes genoux qui forcent, tes chevilles qui se tordent, tes orteils qui touchent le fond de tes godasses, dans cette pente dont les pierres roulent sous tes pieds ?
Copain se fait secouer parce qu'il trébuche …

As-tu déjà pesté dans un chemin boueux, pentu et incliné sur le côté ?
As-tu observé les traces de pieds des promeneurs passés avant toi sur ce même chemin ?
Connais-tu les glissades dans un chemin où les ornières font la nique aux flaques ?
Connais-tu la progression dans un chemin où les débardeurs ont travaillé ?
Copain se fait engueuler parce qu'il glisse, s'énerve ou accélère dans un chemin difficile …

T'es-tu déjà épuisé des heures durant sur un chemin poussiéreux et sous un soleil étouffant ?
T'es-tu déjà endormi en marchant, accablé par la chaleur asphyxiante ?
Sais-tu ce qu'est une bouche pâteuse et une gourde vide ?
As-tu déjà senti la chaleur du sol à travers tes semelles ?
Copain se fait cravacher parce qu'il s'endort …

T'es-tu déjà éreinté des kilomètres durant dans le sable lourd où les pieds avancent d'un pas et reculent d'un demi ?
As-tu déjà testé quelques heures le goudron où seules les mêmes parties du pied sont sollicitées ?
As-tu déjà galéré des heures et des kilomètres durant, rencontrant plusieurs de ces situations en même temps ?
Copain se fait traiter de fainéant, de bourrique, d'incapable. On l'éperonne pour le rappeler à l'ordre, on le houspille s'il accroche sacoches ou caisses de bât, on ne lui pardonne rien …


Trois mille kilomètres en famille, aux côtés de notre jument et de nos ânes bâtés, nous ont confirmés et confortés dans notre idée de ce que chacun devrait pratiquer.
Il serait bénéfique que tu apprennes à connaître et à sentir les limites de Copain.
Certains diront qu'ils ne marchent jamais en rando.
D'autres ajouteront que s'ils ont mal aux fesses, ils changent de position sur leur selle.
Changement de position, changement de répartition du poids pour Copain, … les blessures guettent …
Si tu as mal aux fesses ou au dos lorsque tu es à cheval, peut-être est-il temps de mettre pied à terre pour un moment.
Si tu es raide des genoux et des chevilles en descendant, probablement as-tu trop attendu avant de le faire.
Sans pour autant que ton voyage ou ta rando devienne un périple à pied, il serait bien que tu penses à marcher aux côtés de Copain. Il s'en retrouvera ragaillardi par ta présence devant lui.

Alors, sans souffrir, impose-toi quelques marches sur ta journée.
Profite de ce que t'offre la nature : le soleil, le vent, la boue, la pluie, les côtes, les descentes.
Et comme Copain, mets à profit cette gymnastique pour perdre ta mauvaise graisse, muscler tes fesses, tes cuisses et tes mollets.
Nous n'avons jamais regretté d'avoir gagné une taille de pantalon à la fin de quelques semaines de voyage !
Soulage Copain. Marche là où il marche, trébuche là où il trébuche, glisse là où il glisse.
Comprends-le, … respecte-le.

Joe 


Il n'est pas difficile de blesser,
Il est très facile de ne pas blesser.
La vigilance, la prévention et le respect font toute la différence.
Les questions se posent avant,
Les réponses se trouvent à temps.

Joe

Geocaching
Vign_dsc01353
 Il y a quelques temps déjà nous avons découvert le  «geocaching » et nous sommes très vite devenus des adeptes. Bien entendu et en toute logique nous cherchons nos caches à cheval. Nous visualisons les caches sur ce site :

 http://www.geocaching.com/

Puis aidé de notre fidèle GPS nous partons, le plus souvent à la journée, ce qui nous permet de faire de bien belles découvertes en dehors des objets de la chasse au trésor, car quel chouette prétexte afin d’aller à l’aventure à deux pas de chez soi !
Des chevaux voyageurs...
Debroussaillage
Vign_WP_20140610_001

 

 

 

 

En tant que cavaliers d'extérieur nous sommes toujours ravis d'utiliser de superbes chemins bien entretenus, il nous semble donc important de nous aussi mettre à la main à la pâte et contribuer à l'entretient de ces chemins que nous aimons tant.

Aussi aujourd'hui avec Vincent avons-nous décider d'aller débroussailler un sentier sur notre commune de Trebotov et permettre à d'autres, marcheurs, VTTistes ou randonneurs de le parcourir avec plaisir.

 

Avant....
Vign_WP_20140610_003
... Après !
Vign_WP_20140610_005
Pêle mèle
© 2012
Créer un site avec WebSelf