The French Family
 
Vign_Rando_0043
Andhy
Vign_dsc01685

Poney New Forrest de 27 ans, il partage la vie d’Isabelle depuis qu’il a 3 ans, autant dire depuis un p’tit moment. Monté, attelé, il saute, dresse, fait absolument tout ce qu’on veut avec une préférence plus que certaine pour de longs galops dans les prairies. Il n’est pas connu pour son excellence de caractère mais avec l’âge, peut être… 

Vidoc
Vign_dsc02963
A 28 ans c’est le doyen du troupeau et le 1er poney de Vincent, reçu pour ses 7 ans. C’est un New Forrest rouan au tempérament doux mais affirmé. Avant d’intégrer la family il était cheval de club dans un petit centre équestre en Auvergne. De ses années de club il a conservé une patience à toute épreuve, une bonne volonté sans limite…. Et une sainte horreur des papouilles ! 


Kid
Vign_WP_20140613_014

Shetland pie noir offert pour un Noël par Pépé et Mémé, il avait tout juste 4 ans. Il en a 19 à présent et se contente de tenir compagnie à Vidoc, après avoir été le compagnon de mille et une aventures avec son Toto. Courageux voire agressif il tient parfaitement sa place au sein du troupeau, et nul malgré sa taille ne lui cherche noise sous peine de se faire sauter à la gorge, et ce au sens propre. Monté, attelé c’est le poons rêvé. 

Tulipan
Vign_dsc02546

Grand et lourd cheval Hongrois, il est issu d’une récupération après une incroyable et rocambolesque histoire, il a alors atterri il y a quelques années dans la family. C’est un cheval au cœur aussi grand que lui, affectueux et doux il a connu une vie difficile en tant que cheval de club à Budapest. De cette vie il en garde des séquelles physiques qui ne lui permettent plus d’être monté. Il se contente de vivre heureux et s’est bien suffisant. 

Astor et Toto
Vign_Rando_0042

A 13 ans c’est un magnifique Haflinger made in Slovenia comme l’atteste le « S » qu’il porte fièrement sur son biceps gauche. Ancien étalon il est cependant d’un calme et d’une nonchalance absolue. Comme tous les Haflingers il a une créativité hors du commun et souvent une idée lui traverse l’esprit, idée qu’il suit avec curiosité mais qui n’est jamais dangereuse. 
Surnommé le Tracteur des Alpes c’est un poney d’un modèle « agricole » lourd et fort, pourtant malgré sa masse il sait être léger, vif et énergique. Il est à présent la monture idéale de Toto

Bibi
Vign_dsc02557

Irish Cob de 11 ans, venu à 5 ans faire poney pour Toto, ce qu’il accomplit à la perfection. Timide et d’un naturel tranquille il déteste les cris et le remue-ménage, aussi la randonnée lui convient-elle à merveille, satisfaisant à la fois sa curiosité et son envie de vivre en accord avec le rythme de la nature. Irish Cob nain (138 cm) il a cependant une excellente locomotion, une énergie posée mais presque inépuisable qui l'ont naturellement conduit à la carrière de cheval de bât, rôle dans lequel il excelle et qui de surcroît (quelle chance !) le passionne.

Lucky
Vign_dsc00176
Dit Gros Lulu
Lucky et son pépé...
Vign_photos_maman_007
Mai 2015
Séance photos
Vign_dsc00498
2007
Lucky et Toto au château de Massillan
pour le catalogue de mode Alba Moda
Tsuica 2007
Vign_photos_maman_011
Brochette de Gros
Vign_dsc02252
Ou...
Les Gros  façon comice agricole
Samedi 11 Février 2012 par -12°... Brrr
Big Kiss
Vign_DSC03497
Entre Gros Lu' et Tulipan
Hiver 2013
Vign_012
Blueberry... No comment !
Fevrier 2013
Vign_007
29 Mars 2014
Vign_WP_20140329_001

Mise en pâture des Gros

les fufus...
Oliver en hiver
Oliver
Vign_Cute_0
Mars 2016
Vign_WP1

Dégustation de branches en bourgeons sous la neige: la belle vie ;)

Mars 2016
 
1er Mars 2016
Vign_WP1

Dégustation de bourgeons entre amis...

Tulipan & Toto 2015
Vign_T1
Jujube : 1er galop
Le cheval Kabarde

Le kabardin ou kabarde est une race originaire du nord des montagnes du Caucase en Russie. Leur origine est le fruit de multiples croisements entre des chevaux mongols, persans, arabes et caucasiens ainsi que de chevaux autochtones des montagnes de Kabardie .

À partir du 16e siècle, ils ont fait l’objet d’une sélection visant à développer chez eux les capacités extraordinaires propres à en faire le parfait cheval de combat en montagne dont avaient besoin les guerriers caucasiens. La sélection naturelle d'une part, et le peuple cavalier qui en a fait son arme de guerre d'autre part, ont forgé la race du kabardin, qui possède une énorme rusticité et de grandes qualités. Le cheval kabardin a notamment permis au peuple Tcherkesse de résister pendant plus d'un siècle au grand Empire russe en semant les chevaux des cosaques dans les pentes et des torrents à priori infranchissables.

On leur reconnaît donc non seulement une endurance exceptionnelle mais aussi une grande frugalité, un naturel calme, un pied sûr et une capacité à endurer sans difficulté des variations brutales de température et de pression atmosphérique.

Durant l’époque soviétique, les chevaux Kabardes avaient deux principaux débouchés : l’armée et le tourisme équestre. Avec la chute de l’URSS, l’armée russe a mis fin à ses commandes et le tourisme a périclité. Faute de moyens et de marchés, les kolkhozes ont été abandonnés et les chevaux Kabardes vendus aux abattoirs.
Les stud books n’ont pas été suivi et faute de contrôle et d’organisation, la race Kabarde aurait disparue si un réseau de passionnés ne s’était pas développé en Europe pour faire connaitre ces chevaux et favoriser la relance de leur élevage.

On les trouve aujourd'hui dans les montagnes du Nord du Caucase où il est utilisé comme animal de bat et de selle, les juments donnent leur lait et seuls les mâles sont montés. Le kabardin est toujours élevé par le peuple Tcherkesse de manière très naturelle : des troupeaux de juments sont laissés en liberté avec un étalon en montagne, entre 2000 et 4000m d'altitude. Il y a presque toujours une jument grise par troupeau car les princes montaient toujours un cheval blanc. Encore de nos jours, pour pouvoir être reproducteur, un étalon doit avoir prouvé ses aptitudes sur une course en montagne de 500 km en 5 jours. La sélection naturelle (toujours en cours) a forgé des chevaux rustiques, avec la particularité de ne pas fuir aveuglement face à un danger mais de faire face et de réfléchir à la meilleure option (la fuite si le terrain le permet, l'attaque si la fuite est dangereuse).

Jujube 8 jours !
 

The Family

Patrice
Vign_dsc03206



Cadre sup’ dans une grande société française, il est capable de l’adaptation du caméléon, c’est-à-dire partir le matin en costume cravate et le soir sauter dans un jeans éculé afin de faire le parage de l’un des chevaux, réparer une clôture, ou encore coudre avec application, précision et méticulosité quelques pièces en cuir. Lui c’est le Mc Gyver de la family avec un bout de corde à ballot et son multi tool il peut aller au bout du monde.
Calme, pondération, optimisme et organisation font partie de son essence même. Issu de la rencontre improbable d’une maman Allemande et d’un papa Réunionnais, il est à la fois rigoureux et heureux de vivre.
En plus du français il parle couramment l’anglais et l’allemand, se débrouille en Espagnol, Roumain et Tchèque, compétences qui peuvent être utiles en voyage…
C’est un globe-trotteur qui a passé la majorité de sa vie à l’étranger, une scolarité en Côte d’Ivoire, des études supérieures aux Etats Unis, une carrière en Europe… C’est un sédentaire-nomade qui ne supporte pas de rester plus de 3 ou 4 ans au même endroit.
Impliqué, inventif et sans peur il n’aurait qu’un seul défaut dû sans doute à cette bonne et heureuse nature qui le caractérise : une capacité, non un don inné à égarer tout objet qui parvient entre ses mains. Clefs et cartes bancaire étant ses cibles favorites… C’est comme ça on ne peut pas être calme, détendu et soucieux tout à la fois !

Isabelle
Vign_098


On serait vite tenté de la résumer grâce à son signe astrologique chinois, le Cheval ce serait tentant c’est vrai… on va néanmoins essayer de voir un peu plus loin. 
Cavalière et avant tout femme de cheval, elle vit et respire au rythme de ses chevaux. Sans eux elle n’est plus rien, n’existe même plus. Son parcours équestre n’est pas tout à fait classique bien qu’elle passe ses examens fédéraux comme tout un chacun, en effet elle a son premier cheval en Côte d’Ivoire, découvrira et se passionnera pour l’attelage en rentrant en France, ceci avec son entier Espagnol. 
Romancière, écrivain, poète, elle écrit depuis toujours ou presque, se passionne pour les romans d’aventures et de science-fiction, son péché mignon étant de précipiter ses héros dans des situations invraisemblables et souvent désespérées dont ils doivent se dépatouiller. Cela fait souvent frémir ses chats qui se tiennent vautrés sur son bureau lorsqu’elle écrit. 
Aussi impatiente et colérique qu’elle peut être enjouée et organisée, certains pensent qu’elle ne peut qu’être la réincarnation d’un général Napoléonien ! Mais quoiqu’il en soit avec elle, on peut être absolument certain d’une chose : l’ennui n’a pas sa place…. Pour le meilleur et pour le pire ! 
Malgré une vie de nomade passée à vivre quelques années ici, ailleurs puis plus loin encore, ses racines restent profondément agrippées à une terre secouée de Mistral où raisonnent les chants des cigales cramponnées aux oliviers tandis que tamaris et saladelle transfigurent la garrigue dans une explosion de gaité. Elle est d’Arles et en est fière ! 
Au sein de la family Patrice s’occupe du matériel, elle des chevaux puis accessoirement du bien être des humains. 


Vincent
Vign_Rando0018
Ayant obtenu son BAC S, au Lycée Français de Prague après avoir connu d’autres systèmes, comme le collège international à Ljubljana ou l’école élémentaire Roumaine. Vincent est en 2ier année de Bachelor d'Anglais avec bien d'autres projets en sus.
Flegme et adaptation, force tranquille et bonne humeur sont ses maitres mots. Il aime ses furets et son vieux poney, se passionne pour les jeux vidéo, la science-fiction, en particulier Tolkien ou Star Wars. 
S’il pouvait il emmènerait son PC à cheval afin de continuer ses jeux on-line, mais la technologie ne le permettant pas encore, toute la family en est soulagée ! 
Il parle couramment anglais, commence à maitriser l’allemand, erre en Tchèque et Slovène et a oublié tout son Roumain ! 
C’est un optimiste heureux et hormis un esprit taquin, tout va toujours bien avec lui. De toute façon du moment qu’il mange en suffisance, tout s’écoule facilement et sans heurt... 

Thomas
Vign_Rando0020

Dit « Toto » est en  TS à l’Ecole Française de Prague. L’école l’ennui souvent et son énergie le porterait plus à rassembler les troupeaux de yack en Mongolie qu’à prendre patience sur une chaise… C’est un fonceur et un travailleur opiniâtre, dégourdi et bricoleur il n’a cependant pas le tempérament calme et pondéré de son frère, c’est un coléreux caractériel voire parfois une vraie arme de destruction massive. Garde au voleur qui se pointerait la nuit ! 
Il aime sa lapine hors d’âge, son shetland bas du ventre, son gentil Irish Cob et son chat pétomane, jouer à la WII et aux jeux de société (bien qu’il déteste perdre et que dans ce cas, ouh là… ) il aime bricoler, faire du VTT dans la forêt et surtout surtout ne pas rester enfermé ! 

Pégous
Vign_dsc00892

C’est le cheval d’Isabelle. Acheté près de Nîmes, c’est un cheval Ibérique tout droit venu d’Espagne dont il garde des souvenirs peu réjouissants. Heureusement il a su trouvé réconfort et confiance au sein de la family. C’est un cheval facilement effrayé, doté du courage d’une laitue, cependant il est prêt à se jeter dans un précipice si sa cavalière le lui demandait… D’un modèle absolument peu baroque il fait un excellent randonneur. Sa particularité : il est adepte du « pieds nus », sa qualité de pied lui permettant de ne pas être ferré. En réalité peu importe ce qui se passe puisque de toute façon the Flower Power est avec lui ! 


Miss Tsuica
Vign_dsc00623

A 13 ans c’est une petite jument tranquille, au tempérament d’Amazone. Elle est l’amoureuse possessive et exclusive de Gros Lulu qu’elle souhaiterait plus que volontiers suivre en randonnée, hélas ses années de vie en tant que cheval de « carrouts » en Roumanie l’ont irrémédiablement rendue boiteuse. Achetée suitée et pleine à un tzigane sur Bucarest, elle s’est tôt fait à sa vie de rentière ! A elle les licols roses et la crinière fleurant bon le démêlant ! 

Blueberry
Vign_dsc00687

C’est THE jument de Patrice, sa chérie absolue qui n’aime que son papounet. Acheté à 2 ans ½ dans un élevage d’Appaloosas en Normandie c’est une superbe demoiselle qui porte avec élégance sa robe tachetée. A maintenant 10 ans c’est une randonneuse aguerrie qui de toute façon suivrait son papounet jusqu’au bout du bout du monde. 
Bon, bien évidemment c’est une fille avec certaines humeurs toutes féminines, ce qui a conduit à la surnommer la Pétasse à Taches… 

Lucky
Vign_Rando_0044

16 ans et toutes ses dents ! C’est un grand cheval bai (164 cm) au regard taquin et affectueux, croisement inusité Trakehner/Akhal Teke c’est un joyeux au bon caractère. Malgré sa taille il se déplace avec l’agilité d’une chèvre et la souplesse d’un chat, toutefois en randonnée ce qu’il préfère c’est goûter les spécialités culinaires locales ! 
Monté et parfaitement attelé, c’est l’ancien cheval de Pépé, le papa d’Isabelle, venu grossir les rangs de la family il y a quelques temps déjà. Avec Vincent ils forment un binôme en parfaite osmose, complétement d’accord afin de ne pas se bousculer : pas trop vite le matin et doucement l’après-midi… 

Les autres membres de la Family



5 chats se disputent les lits, les canapés et la place sur le bureau d’Isabelle : 

Nuki le Birmano-Roumain venu de Bucarest,  Chatouille le chat made in Tchèquia et enfin BB Gulash le British shorthair blue, Rabiot un rescapé venu d'un refuge et enfin un p'tit nouveau, adopté dans lui aussi dans un refuge, est venu agrandir la troupaille des félins : Kevin .

2 chiens constituent le clan canin et montent une garde vigilante si ce n’est efficace. 
Ufana dite Nana la cocker bicolore, Bily est un chien des Rues de Bucarest race étonnante qu’on ne trouve exclusivement qu’en Roumanie

3 furets Fufu, Pepette, et Bibiche  sont les clowns familiaux. 

Enfin Keko l’Inséparable, est the mélomane plus ou moins averti  de la family.

Un nouvel arrivant au sein de la family : Oliver le cochon nain ... Sooooo cuteeee au dire du monde entier !

Les chats
Les chiens
Les furets
Le reste du zoo...
Juillet 2012
Vign_dsc_0515
Tsuica
Autoportrait Isabelle
Vign_biographie_isa1

Autoportrait                                                                                                                  Avec Manouche

Ecrire, écrire, écrire, écrire…. Galoper, galoper, galoper…
Galoper dans les marais violets de saladelles, galoper dans les bois craquants de givre bleu, galoper dans des palmeraies éblouies de soleil blanc… Ecrire, écrire, écrire… Ecrire sous une lampe tempête… Ecrire… Ecrire sous le soleil tropical sur une plage de Grand Bassam…Ecrire… Ecrire sous la clim’ trop fraîche des salles du lycée français… Ecrire… Ecrire sur une table en bois, dans un train pour Paris, sur une serviette sur le sable, dans un lit croulant de peluches, sur un bureau couvert de graffitis, dans une cuisine sentant la cannelle, dans un avion loin au dessus des nuages… Ecrire…
Galoper, galoper, galoper… Les sabots effleurent des carrières de sable clair, l’obstacle aux barres bigarrées est là, les sabots s’arrachent du sol dans une envolée de poussière blanche, les cœurs s’accélèrent, les soufflent se retiennent…Galoper… Sentir ses muscles sous ma main, sa transpiration qui ruisselle sur son encolure grise… Galoper…
Ecrire, écrire, écrire… Dans l’odeur de foin frais, dans celui du fumier qui attend dans la cour… Ecrire, dans le bruit craquant de la paille de blé, avec deux naseaux curieux qui hument mes cheveux… Ecrire… Sur des cahiers bien sages, sur des feuilles qui se perdent et s’oublient, sur des bouts de rien, sur un ordinateur stylé et bien pensant… Ecrire…
Poser mes doigts sur une croupe grise ou rouannée, alezane ou dorée… Sa robe est lisse, son poil luit comme un velours d’orient, comme un métal rare, comme un souvenir tendre…
Galoper… Galoper sous une pluie tropicale chaude et tiède, galoper sous un orage violent d’éclairs rageurs, galoper sous une bruine morne et froide qui coule dans mon cou et dégoutte le long de ta crinière sombre…
Ecrire, écrire avec un vieux crayon en bois mâchouillé… Ecrire en s’appliquant à former des lettres enfantines… Ecrire avec un feutre rose qui fait des cœurs au lieu de phrases… Ecrire avec un traitement de texte qui sans âme efface mes mots… Ecrire… Ecrire en Afrique, à Arles, en Lorraine, en Auvergne, à Paris où à Lille… Mais écrire…
Galoper… Galoper dans des prairies couvertes de rosée, dans des chemins craquants de feuilles mortes, dans des pinèdes battues par le Mistral… Mais galoper… Dans la boue noire de pays miniers, dans les marécages saumâtres et rose de Camargue, dans la glaise glissante, dans des bois détrempés par la fonte des neiges…
Ecrire… Ecrire, partout, là, ailleurs… Sur l’Afrique, colibris et hibiscus, détritus et enfants qui rient dans des poubelles… Sur des rêves réels ou des cauchemars fugitifs… Ecrire…
Ma tête sur ton encolure, ton souffle sur ma nuque, mes cheveux blonds dans tes crins blancs… Ton œil sombre m’observe : oui bientôt nous irons galoper…
Ecrire… Ecrire en martelant Renaud, en hurlant avec Queens… Ecrire avec la musique à fond qui fait trembler les murs et soupirer les chats… Ecrire… Ecrire dans les rires de mes enfants, dans leurs hurlements, dans leurs disputes… Ecrire… En tournant un gâteau, en épluchant une pomme, en consolant d’un gros chagrin, en écoutant une récitation, en faisant brûler le clafoutis, en ratant le rôti, tant pis !… Avec tes mains sur mes épaules, avec leurs petits bras autour de mon cou… Ecrire…
Ta robe est blanche à présent, nous avons parcouru tant d’années ensemble… Je te regarde galoper librement avec tes compagnons, dans des prairies jaunes de pissenlits, aux flancs de Puy parsemés d’acacias et de noyers, sous un rideau de flocons froids, dans une neige légère qui poudre vos oreilles… Et j’écris… Assise sur un ballot de paille qui pique un peu les fesses, dans une herbe folle qui vrombit de papillons, sur une souche, contre un olivier qui frémit de cigales volubiles, dans l’odeur entêtante des lavandes et des pins, dans celle des bougainvilliers ou des cerisiers en fleurs…
Bientôt nous partirons, mais nous galoperons encore le long de chemins creux bordés de lilas blanc… Mes mots claqueront encore sur l’écran froid et lisse de mon P.C… Demain est un ailleurs lointain, probable où nous galoperons encore ensemble, cœur et souffle réunis… Demain je serais encore là pour écrire, écrire, écrire… Galoper, galoper, galoper…

Oliver
 
Tulipan
Vign_T1

 

Fleur de nos cœurs, tu vins te planter aux
tréfonds de nos âmes.

Aujourd'hui, tu pars, tu pars explorer les terres inconnues.

Vas, fleur de nos cœurs, vas sans regret, vas
sans peine, vas dans la sérénité.

Là où tu t'es enraciné, tes pétales sont tombés.

Mais à jamais la place que tu as prise sera
tienne.

Car tu es la fleur de nos cœurs, la fleur des champs, des prés et de la
liberté.

Alors vas, vas  avec légèreté, élève-toi
vers cette magnifique pleine lune, qui trône là et qui brille pour toi.

Fleur de nos cœurs, jamais tu ne quitteras nos cœurs.

Car te voilà parti, aujourd'hui je me rends
compte de la place qu'une tulipe peut prendre dans nos cœurs. 

Fleur de nos cœurs, tes pétales repousseront dans nos mémoires. 

Texte de Thomas BEGUE Novembre 2015

Tsuica & Jujube
Vign_P5020496

En Mai 2015 notre petite jument Roumaine est partie rencontrer un magnifique étalon de race Karbarde, dans un élévage en allemagne de Kabardiner

Le 1er Mai 2016 est arrivée en même temps que le muguet traditionnel et la Pâque Orthodoxe une petite pouliche ronde et brune, que nous avons appelé "Jujube" en hommage au beau jujubier et ses fruits ronds et dodus qui se trouvaient dans le jardin de mon grand père dans les collines Provençale.

De mère Roumaine, de père Russe vivant en Allemagne, née en République Tchèque dans une famille française voilà déjà un petit brin de jument que les fées ont résolument placées sous le signe du voyage !

Etalon Kabarde

Le papa de Jujube 

Vign_WP_20150503_13_59_17_Pro
Jujube du 1er Mai
© 2012
Créer un site avec WebSelf