Après avoir beaucoup vagabondé de part le monde, nous avons eu l’opportunité d’acheter la vieille maison que nous avons loué pendant plusieurs années, et ainsi poser nos valises en République Tchèque.

Est-ce que ce sera définitif, bah seul l’avenir nous le dira !

En attendant, notre vieille maison, qui est un ancien relais de chasse classé monument historique, nécessite quelques travaux.

Nous allons en profiter afin de revoir les extérieurs, y compris pour les patates poilus… Je dirais même, surtout pour eux !

Comme nous avons pu racheter 1 hectare de plus autour de la maison, ils bénéficieront d’un grand paddock d’hiver agrémenté d’abris tout conforts.

Le paddock existant sera drainé et une carrière pour bosser sera même installée (aïe certains ne vont pas apprécier l’idée… Tant pis !)

 

 

Bon tout ceci ce sera pour l’année prochaine, cette année c’est plutôt la grande bataille pour les autorisations et autre permis de construire.

Pour le reste tout va bien : nos papis poneys (Andhy 30 ans, Vidoc 31 ans et Gus’ 25 ans) se portent à merveille, même si bien évidemment ils commencent à accuser leur âge.

Les autres vont bien aussi, et très bientôt Jujube qui a déjà 3 ans, partira faire ses études. Eh oui le temps passe, il est temps de songer au débourrage.

Tal, la jument Mérens de Manon a retrouvé son heureuse propriétaire pour de nouvelles et folles aventures Normande. Après 1 an à la maison, petit pincement de cœur de voir partir la grosse noiraude, mais c’est pour le mieux, donc tout va bien.

Patrice pour sa part a été muté à Bucarest, il rentre tous les week-ends afin de se ressourcer au milieu de la forêt. Pour ma part je me suis lancée depuis 2 ans, dans la carrière d’auteure indépendant, ce qui est non pas un métier, mais un sacerdoce. Heureusement mes lecteurs sont là pour me soutenir en plus de mes poilus !

Nestor et Toto

Oliver aura bientôt 5 ans et il est en pleine forme

La vie s’écoule donc au Béguistan (nom donné par Stéphane Bigo himself, pour notre minuscule contrée implantée en Europe Centrale) avec d’heureux changements.

Suite au prochain épisode !

eget amet, dolor mattis commodo Aliquam odio leo. sit ante.