Tatatataaaaannn levé 5h du mat’ nous plions rapidos sans même prendre le temps d’un café : il fait déjà chaud et la journée (comme annoncée précédemment) sera rude. A 6h 1/2 nous voici en route. Nous commençons par une « mise en jambes » avec une belle grimpette à travers bois que les Gros gravissent avec courage et bonne volonté. Nous parvenons aux pistes de ski avec des vues époustouflantes sur tout le massif des Krkonoše. Les chemins sont rudes mais bons, la Pétasse notre meilleure grimpeuse s’élance en tête. En même temps avec un maillot à pois c’est normal. Les Gros mouillent la chemise. Mais ce n’est pas pour rien : car que voit-on se profiler la devant ?

Eh eh c’est ça ! Le restaurant panoramique (accessoirement piste d’atterrissage pour OVNI si si ) bâti tout au sommet du Ještěd

Nous surplombons la ville. Puis nous nous laissons redescendre mollement par la route. Nous empruntons quelques chemins de traverses afin de parfaire le contournement de Liberec par les montagnes.

Quelques belles descentes, dont une très technique, presque droite (une piste pour vtt) ravinée et mêlant marches, rochers, plaques et racines entremêlées. Très dur (je n’ai pas de photo on a alors préféré se concentrer que de sortir l’apn. Dommage.)

Pour ce faire nous avons lâché Pégous (le moins à son aise en montagne) qui suit en calculant soigneusement ses passages. Bibi lui attend que je lui dise où mettre ses gros panards. Ils sont top nos Gros.

Finalement les crampons de papi polac auront été bien utiles. Et nous voilà dans la plaine, après toutes ces montagnes c’est presque un choc. Nous ne sommes pas mécontents d’être partis de bonne heure, la chaleur est étouffante.

Un panneau : la ferme est déjà indiquée !

 

Nous voici arrivé : 19 jours et grosso modo 350 km fait tranquillou.

vel, at et, diam amet, libero eget