Après une excellente nuit nous attendons paisiblement le MF qui survient vers 9h, accompagné de sa fille qui parle un allemand épatant. Finalement il s’avère que papi n’a pas tout le matos sous la main, il nous invite donc à amener le poney chez lui en fin de matinée ce qui lui permettra d’aller acheter des fers à la bonne pointure.

Pas de problème pour nous.

A 11h nous emmenons Astor & Bibi (vu l’état des fers de ce dernier mieux vaut le referrer aussi tant qu’à y être) dans le petit village à côté où nous attend papi MF.

En fait papi n’est absolument pas un pro’, il a des chevaux et comme Tadeusz précédemment, il les ferre lui-même. Il est très minutieux mais il mettra 5h pour faire les deux Gros…  A sa décharge ils seront bien faits. Il leur ajustera des crampons en mode CCE ce qui décontenancera plutôt le gros jaune qui ne sait pas fonctionner avec des trucs pareils.  On félicite papi (qui s’est bien fait suer au propre comme au figuré) puis on ramène les ponies en se disant qu’au pire si les crampons les gênent on les enlèvera.

Dooonc nous partirons demain.

Nous sommes affamés et filons déguster un délicieux poisson grillé au bar de la ville, en assistant pour la Xième fois à l’attaque de la banque.Mais on ne s’en lasse pas.

Avec nos chapeaux et nos drôles de dégaines, les touristes nous regardent d’un d’œil interrogateur : faisons-nous partis des attractions ou pas ?

accumsan suscipit nec sit in venenatis, massa id, ipsum quis