Nuit super (dans notre super tipi comment cela pourrait-il être autrement ) bien que frisquette : dans le tipi il fait 9°c et si on considère qu’il fait 5°c de plus qu’à l’extérieur (moyenne de température intérieur d’une tente par rapport à l’extérieur) bin dehors il fait frais… Coooool !

Les Gros apprécient ces températures, nettement plus que la canicule ! Ils sont en pleine forme et profitent enfin de leurs vacances. Nous décollons sans nous presser car le « Vincente Tour » c’est une organisation qui ne te bouscule pas. Nous voici finalement partis, notre Tour Opérator nous faisant traverser la jolie bourgade de Jilemnice (le nom du village qui m’échappait) La petite ville est ravissante, avec ses rues pavées et ses maisons soigneusement voir amoureusement rénovées. Après avoir fait sensation dans tout le centre historique et mis du fun à un mariage qui se déroulait en grandes pompes sur la place centrale, nous finissons par sortir de la sympathique bourgade (note : les Gros ont été d’une discipline exemplaire et n’ont lâché aucun popo disgracieux, au pire quelques flatulences… ) Nous laissons Jilemnice derrière nous. Tandis que le tracé se poursuit dans un temps aimablement frais juste ce qu’il faut, ensoleillé pile poil, et ce sur des chemins agréables, au milieu de paysages magnifiques. Quoi ?! Serait-ce encore une journée fastoche !

Pour pallier à toute lassitude nous sillonnons en alternance, prairies et bois, toujours soutenus par l’excellence des tracés. Pégous que le régime « herbes des alpages » ne fait pas maigrir, voire tout le contraire, a bénéficié d’une amélioration technologique de pointe : un avaloir made in Patrice aux doigts de fée, merveilleusement réalisé dans une sangle orange du plus bel effet. Premier jour d’utilisation, quelques réglages seront à effectuer pour une optimisation parfaite. Mais bon même à la NASA ils font des essais hein!

Finalement sans même vraiment le chercher nous tombons sur un gars épatant, qui nous propose un coin où bivouaquer. Il parle un anglais impeccable ce qui paraît étonnant aussi perdu dans la cambrousse. Il est à la fois éberlué et enthousiasmé par notre façon de passer nos vacances. Lui-même est agri’ passionné par le bio’ et débarde ses bois avec son cheval. Il nous invite alors à nous poser dans ses prairies. Les Gros ont encore tout ce qu’il faut… Voire un peu trop ! Quant à nous, nous aurons le top 1 des wc de cette rando !

Les paysages à la hauteur de la somptuosité des wc, ce qui n’est pas peu dire.

Le soir, Jan et toute sa p’tite famille sa femme enceinte jusqu’aux yeux et ses deux fillettes adorables et primesautières, déboulent avec des paniers débordant de victuailles pour une soirée saucisses au feu de bois. Nous passons une soirée de rires et d’échanges tandis qu’une lune pleine et ronde vient prendre possession du ciel. Nous discutons tard dans la nuit, accompagnés par les crépitements du feu. Soutenu par nombre de pivo… J’avoue… Décidément cette rando est sous le signe de l’alcoolémie !

Pas grave, nous roulons jusqu’au tipi où nous nous endormons…

tempus id, porta. Lorem adipiscing accumsan